Réflexions qui font date

Réflexions, prises de position, qui font date

 

2011 – Les débats nationaux

La Jeune Chambre Economique Française, représentative de la diversité des jeunes citoyens actifs et forte de sa neutralité politique et syndicale met en avant une série de propositions. 55 débats organisés sur tout le territoire autour de 2 enjeux majeurs : les jeunes & l’emploi et l’Hommes & l’entreprise.

De cette concertation a émergé une vingtaine de solutions concrètes et facilement applicables sur les thèmes de la génération Y dans le monde de l’entreprise et du télétravail qui ont été remises à l’ensemble des candidats à la Présidence de la République.

Consulter le livre blanc : cliquez ici

2010 – Maîtriser la consommation d’énergie

A travers l’action nommée J’Isolou, la Jeune Chambre Economique Française concours à la réalisation des objectifs d’efficacité énergétique dans le bâtiment décidés dans le cadre du « Grenelle de l’environnement » tout en ayant une approche stimulante revêtant un caractère pédagogique certain, auprès du grand public.

2009 – FAISONS VIVRE LA DÉMOCRATIE EUROPÉENNES

Extrait de la déclaration : « L’Europe est l’aventure politique de notre génération, parce que la crise économique actuelle accentue encore davantage le besoin d’une Union européenne forte, unie et solidaire, nous voulons des candidats qui soient ensuite des eurodéputés assidus, actifs et impliqués … » 

Consulter la déclaration : cliquez ici

2005 – La Jeune Chambre Economique Française : des jeunes citoyens passionnément européens !

Extrait du communiqué de presse : « Au nom des valeurs et de l’histoire du mouvement apolitique créé en 1952 par Yvon CHOTARD, Bertrand BOLLET – Président national 2005 et son conseil d’administration, affirment le soutien de la Jeune Chambre Economique Française, au traité établissant une Constitution pour l’Europe … « 

Consulter le communiqué : cliquez ici

1972 – Création des CCES qui deviendront les CESER

Dès 1962, les membres de la Jeune Chambre Economique Française se sont mobilisés en faveur de la création d’organismes régionaux à vocation économique et sociale, en votant une résolution réclamant leur création et insistant sur l’importance pour de tels organismes d’offrir un lieu de rencontres, entre les organisations représentatives des employeurs, des salariés et des associations d’intérêt général, pour traiter des questions relatives à l’aménagement du territoire. Le Président national 1961/63 Bertrand VALENTIN, prend dès lors contact avec la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC), avec le Centre des Jeunes Dirigeants (CJD), et avec le Centre Français des Patrons et dirigeants d’entreprise Chrétiens (CFPC) créent une commission qui se charge, en premier lieu, d’inventorier ce qui existe à l’échelon régional du point de vue économique et social.

L’année suivante sur la proposition d’Yvon Chotard, la Jeune Chambre Economique Française met en place l’opération dite «Régions France». C’est ainsi que le 13 mars, à 11 heures, des représentants du mouvement ont donné dans chacune des capitales régionales une conférence de presse marquant la volonté du mouvement de constituer de équipes militantes de l’aménagement du territoire et réclamant pour ce faire la création d’assemblées économiques régionales.

  • 1962 : Naissance du Comité Consultatif Economique et Social de la Région Paris (CCES)
  • 1964 : Conférence Economique Régionale et la commission de développement Economique Régionale (CODER)
  • 1972 : Conseils Economiques et Sociaux Régionaux (CESR)
  • 1992 : Conseils Economiques Sociaux Environnementaux Régionaux (CESER)

 

1988 – La charte de l’homme européen

En 1988, l’Europe était à 4 ans de l’adoption de l’acte unique européen, lequel prévoyait la libre circulation des hommes et plus seulement celle des marchandises, au sein du marché commun. Comme l’évoquait Guy BLEROT, Président national 1988, dans un de ses discours : « on a fait l’Europe des marchands, l’Europe des marchandises et même trop souvent l’Europe des marchandages, il est grand temps de faire aujourd’hui l’Europe des Hommes, l’Europe des Citoyens ». La Jeune Chambre Economique Française réjouissait de cette construction européenne, qui avait gagné la paix par l’interdépendance des économies. En revanche, Guy BLEROT, regrettait que l’européanisation des citoyens soit si lente. A l’occasion d’une rencontre entre les présidents nationaux de la JCI en Europe, une réflexion a été menée pour une «citoyenneté européenne». En 1988, la charte de l’homme européen fut rédigée par Guy BLEROT et signée par l’ensemble des présidents nationaux européens de la JCI lors du Congrès mondial de la JCI à Sydney.

Tous les médias français ont repris cette charte en 1988….Une charte européenne écrite en 1988 qui ressembla en beaucoup de points (mais en plus court) au projet de constitution européenne 2005 de Valéry GISCARD D’ESTAING.

La Jeune Chambre Economique Française : ni à droite, ni à gauche, mais toujours devant !