Histoire et origine

En 1952, Yvon CHOTARD crée la Jeune Chambre Economique Française 

 

Image 2_Yvon« Il était une fois une dizaine de jeunes hommes, sortis de la guerre, décidés à construire l’Europe, à la recherche d’une méthode nouvelle pour incarner leur volonté de servir l’intérêt général. Ils découvrirent la Jeune Chambre Economique. Ils redécouvrirent le civisme. Ils le conjuguèrent d’une manière moderne en partant de l’économie et en lui donnant une dimension internationale… »

Yvon CHOTARD, préface de Agir et Réussir, 1991.

Yvon CHOTARD propose à de jeunes chefs et cadres d’entreprises de fonder la Jeune Chambre Economique Française (JCEF), en se ralliant au concept de Jeune Chambre Internationale (JCI) né quelques années plus tôt aux Etats-Unis*. L’association sera indépendante de tout courant politique, religieux ou syndical.

Yvon CHOTARD est convaincu depuis le début de l’aventure, que la construction d’une société nouvelle ne peut se faire sans les forces vives d’un pays, sans les jeunes responsables. « Je crois que les jeunes générations ne peuvent rester indifférentes aux grands courants qui modifient la structure économique et sociale de la vie. Les jeunes doivent être des animateurs, des promoteurs d’idées. Ils doivent prendre des initiatives, être prêts à encourager parmi les jeunes cadres du pays, toutes les entreprises qui peuvent servir l’intérêt général tout en développant le potentiel civique de chacun.» (Yvon CHOTARD, Extrait du livre « En marge, côté cœur »).

*L’Association des Jeunes Hommes pour le Progrès Civique », fondée en 1915 par Henry Gissembier, devient «Junior Chamber International» en 1944, lors du 1er Congrès des huit organisations nationales du continent américain à Mexico.